-1919- Et fin de ses carnets de guerre !

PUISQUE OFFICIELLEMENT LA GUERRE EST TERMINEE DEPUIS LE 11  NOVEMBRE 1918( ce qui n’est pas vraiment le cas pour tous les mobilisés qui le resteront encore quelques mois), voici la publication de la FIN de la transcription des carnets de notre aïeul.

                                                                                        1919                                                                                       Marcel René en  1919

 

JANVIER 1919

– le 6/01- Je repars. (fin de la 7éme permission  débutée le 26/12/1918).

– le 7/01 – Paris – Le soir : Chateaudun.

– le 10/01 – Le dépôt embarque pour Epernay.

– le 11/01 – Arrivée au matin (…? illisible)

-le 29/01 –  Epernay

 

FEVRIER 1919

  • le 04/02 – Pars en sursis (15jours) 8éme permission depuis le début de la guerre.
  • le 05/02 – Arrivée à Savigny
  • le 19/02 – Retour
  • le 21/02 – Epernay

 

MARS 1919

– le 30/03  – Je pars en permission de détente.

 

AVRIL 1919

– le 10/04  – Retour à Epernay jusqu’au 25 mai.

 

******************************************

 

AINSI SE TERMINENT LES ECRITS de NOTRE AÏEUL SUR SES CARNETS DE GUERRE.

D’après son livret militaire :

  • il est mis comme volontaire à la disposition du réseau P.L.M (Paris-Lyon-Marseille) à compter du 22 juillet 1919.
  • mis en congé illimité de démobilisation le 25/11/1919.
  • Proposé pour pension permanente d’invalidité 15% le 11/7/1924 pour cicatrice de blessure de l’hémithorax gauche.

******************************************

                         Il poursuivra sa carrière à la SNCF.

rené guillaumée

 

                                                    Marié en 1920 : il aura 4 enfants.

                                                                               Il meurt en 1978 à l’âge de 88 ans.

                                                                              A ce jour , 100 ans plus tard, il a 52 descendants.

 

Comme la plupart des « poilus », il ne nous a jamais raconté ce qu’il a vécu .

                                       Nous l’avons seulement appris en découvrant ses carnets….!

 

 

************************************************

Du 12 novembre au 31 décembre 1918.

Le 12/11 – Retour Alençon.

Du 12/11 au 24/12 –  Alençon C.R.P.M.

Le 24/12- Retour au dépôt du bataillon Chateaudun.

 

Le 26/12 – Pars en sursis

Le 27/12 – Paris.

Le 28/12 – Savigny. (jusqu’au 5 janvier 1919)

                                                                                                        SAVIGNY

 

L’armistice du 11 novembre 1918 signe la fin de la guerre pour 4 millions de soldats français. Mais la démobilisation durera jusqu’à fin 1919.

Si elle renvoie assez vite chez eux les militaires les plus âgés, la France attend pour les autres un signal fort: la signature de la paix définitive avec l’Allemagne.

Alors que le traité de Versailles est signé le 28 juin 1919, près de 2,5 millions d’hommes ne sont pas encore retournés dans leurs foyers.

Ce n’est que le 14 octobre 1919 qu’est signé le décret de démobilisation générale.

La France ne fournit alors qu’une chose à ceux qui ont survécu à quatre ans d’enfer: un costume mal taillé pour remplacer leur uniforme. Extraits de LONG FORMAT (Dauphiné libéré du 6 novembre 2018).

Pertes humaines de la 1ére guerre mondiale 14-18  :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_de_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

 

Du 3 au 11 novembre 1918

Le 3 /11 – Retour de permission.

Le 4/11 – Arrivée Alençon. ( jusqu’au 8/11).

Du 9/11 au 12/11 – Pars travailler obus Chateaudun.

                                                             LE 11 NOVEMBRE 1918 à 5H SIGNATURE ARMISTICE

 

  Après 1561 jours de combats :   Le clairon du cessez-le -feu sonne à 11H !

                                                                                      Pour nous : Soirée de fête!

https://www.francetvinfo.fr/societe/guerre-de-14-18/pourquoi-l-armistice-du-11-novembre-1918-n-a-pas-vraiment-mis-fin-a-la-guerre_451784.html

 

Du 25 juin au 26 août 1918

Le 25 juin  – Je pars à Bordeaux pour Commission.

Le 26 juin – Commission. Pars le soir en congé de convalescence.

Le 27 juin – Lyon.

Le 28 juin – Arrive à Savigny.(jusqu’au 26 août)

*Sur le plan national et international :

*15 juillet – Echec de l’offensive allemande en Champagne.

*8 août – Début de l’offensive française entrainant le recul allemand jusqu’à l’armistice.

Prochain billet le 27 août.